M6 et France 2 : reportages sur la kératopigmentation

Choisir ses yeux à la carte

Durant le mois de janvier 2019, deux reportages ont été consacrés à la technique de kératopigmentation du Dr. Ferrari. La chaîne de télévision française “France 2” durant son journal d’information de 20h00, ainsi que la chaîne de télévision généraliste française “M6” durant son JT du 12h45, ont évoqué cette méthode. Ils reviennent notamment sur le parcours de deux patients souhaitant changer la couleur de leurs yeux.

 
 

Un nouveau regard

 
France 2 s’est intéressé au témoignage de Demian, un Américain qui a parcouru 9 000 kilomètres depuis Los Angeles pour se faire opérer par le Dr. Ferrari, pionnier du changement de couleur des yeux. Ce patient, qui a toujours souhaité avoir les yeux bleus, était indécis en raison de sa couleur de peau foncée.
 

Pour aider les futurs patients à faire leur choix, Neoris propose de faire des simulations afin de tester les différentes couleurs proposées. Une étape cruciale qui aura convaincu Demian de changer la couleur de ses yeux.
 
Après 45min d’opération, Demian découvre avec enthousiasme son nouveau regard. Le reportage nous emmène ensuite à la rencontre de Pieter, patient bruxellois qui a opté pour la technique Neoris 6 mois auparavant et qui décrit son nouveau regard comme étant « plus éclairé et plus positif ».
 
Un autre témoignage est évoqué dans le reportage consacré par la chaîne M6 à la technique Neoris. Sonia, une jeune femme de 25 ans aux yeux marron, a décidé de franchir le pas de la chirurgie esthétique pour s’offrir des yeux bleus.
 
Elle souhaitait depuis toujours illuminer son regard et rêvait d’avoir les mêmes yeux bleus que sa mère. L’intervention s’est déroulée à Paris dans une clinique spécialisée. Après quelques jours d’adaptation, elle dit être désormais ravie de sa nouvelle couleur des yeux, et envisage même une retouche dans quelques mois afin d’intensifier le bleu de ses yeux.
 

Une intervention de 45 minutes

 
Les journalistes reviennent également sur la méthode en elle-même en expliquant comment le colorant est injecté dans la cornée. Un laser vient en effet inciser la cornée, ce qui permet au chirurgien de créer un micro-tunnel dans lequel le colorant sera injecté. Dr. Ferrari précise qu’il s’agit d’un colorant médical fabriqué à Marseille disposant d’un agrément pour une utilisation dans la cornée. Ses principes actifs sont bios.
 

D’autres méthodes parfois dangereuses

 
M6 et France 2 ont également évoqué l’existence de deux autres méthodes permettant de changer la couleur de ses yeux. Il s’agit de la dépigmentation de l’iris et de l’insertion d’un implant en silicone qui est placé entre l’iris naturel et la cornée. Elles sont toutes deux extrêmement dangereuses et sont, pour cette raison, interdites en France.
 
Ces opérations peuvent engendrer un glaucome, voire même une cécité, contrairement à la méthode de kératopigmentation, pour laquelle on ne recense à ce jour aucune complication grave.

Pour la méthode de kératopigmentation : on ne recense à ce jour aucune complication grave.
Neoris